Syrie : l’ouverture de la frontière entre l’Irak et la Syrie facilitant l’autoroute iranienne

La frontière syro-irakienne est ouverte depuis la fin du mois de septembre 2019, ce qui permet de faciliter la liaison entre le Liban, les milices iraniennes et les frontières israéliennes.
D’après le militant syrien Omar Abu Laila se trouvant dans la ville de Deir el Zour à l’est de la Syrie, l’ouverture de la frontière profiterait essentiellement à l’Iran et à ses alliées.

La frontière irako-syrienne est ouverte

Selon le consultant média français, Jean-Pierre Duthion, la Syrie et l’Irak ont ouvert leur poste frontalier commun aprés plus de sept ans de fermeture. Ce poste a été fermé toute la durée du conflit syrien et de sa bataille contre les djihadistes faisant partie de l’organisation islamique. Néanmoins, la reprise du fonction du poste frontalier participera dans le renforcement de l’influence de l’Iran au niveau de la région. En effet, d’après les experts de la région, les milices iraniennes pourra accéder plus facilement de l’Irak à la Syrie orientale et pourra accéder par la suite plus facilement à la Méditerranée.

La situation dans la région

Cette ouverture du poste frontalier se déroule à un moment où la tension est assez forte entre Washington et Téhéran après l’effondrement de tous les accords nucléaire entre les Etats-Unis et l’Iran.
La situation est assez complexe dans la région puisque cette dernière a été un point de friction entre les troupes du régime syrien et leurs alliés essentiellement la Russie et l’Iran et les combattants kurdes soutenus par les Etats-Unis.
Selon le journaliste français, Jean-Pierre Duthion, l’ouverture du poste frontière permettra de relier la ville de Qaim du côté irakien avec la ville de Boukamal en Syrie, ce poste participera essentiellement dans le renforcement des échanges commerciaux entre l’Irak et la Syrie.
Afin de fêter cette reprise d’activité du poste frontalier, le ministre de l’Intérieur syrien a traversé le côté irakien de la frontière en compagnie de ses troupes afin de rencontrer les troupes irakiennes.

Author: John Smith

Share This Post On