Ramadan 2020 : il n’y aura pas de report, mais des adaptations au confinement

De très nombreux événements, qu’ils soient mondiaux, régionaux ou locaux, ont dû être annulés – ou reportés – face à la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète. Cette décision vise essentiellement à contribuer à endiguer le virus et à protéger la santé de toutes personnes concernées.

L’épidémie de Covid-19, apparue en décembre 2019 en Chine, touche de plein fouet la France. Gestes barrières, courses alimentaires, télétravail et vie professionnelle, Economie, déplacements, sorties.. “Nos habitudes, notre quotidien et nos droits sociaux sont bouleversés, chamboulés”, ajoute Edouard Philippe, le Premier ministre.

L’Hexagone en est toujours au stade 3 de l’épidémie de Covid-19, mais le Premier ministre a tout de même décidé de serrer davantage la vis. Les week-ends précédents, les contrôles avaient été renforcés sur les routes principales, mais également dans les gares parisiennes.

Un renforcement des contrôles est aussi prévu sur les traditionnels axes de départs en vacances. “On ne part pas en vacances durant la période de confinement”, prévient Edouard Philippe.

C’est officiel, pas de rassemblement de plus de 400 personnes

À l’échelle nationale, tous les rassemblements, en milieu clos, de plus de 400 personnes sont strictement interdits. Et ce, pour freiner la propagation du nouveau coronavirus.

Cette année, le mois d’avril est chargé en célébrations religieuses. Emmanuel Macron, le chef de l’État, a prévenu vendredi soir les responsables des associations laïques, de francs- maçons et des principaux cultes, réunis par audioconférences, que les traditionnelles fêtes religieuses d’avril (le mois de Ramadan, Pâques chrétienne et juive) devront obligatoirement se faire ‘sans rassemblement’, a indiqué l’Elysée. C’était une nouvelle attendue.
Malheureusement, le Ramadan 1441-2020 va survenir dans un contexte de crise sanitaire. Les mesures de restriction et de confinement pourront, selon le Premier ministre, Edouard Philippe, durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, alors au-delà du début du mois de Ramadan 2020 dont la date est prévue le jeudi 23 avril.
Le président du Conseil Français du Culte Musulman, Moussaoui Mohamed, a adressé hier soir un message aux musulmans de France, principalement les fidèles, pour qu’ils se préparent à vivre autrement – différemment – le mois du Ramadan 2020-1441.

“Quelle que soit la période du confinement en vigueur, on doit se hisser collectivement ou individuellement à la hauteur de ce véritable défi qu’il nous impose. On doit donc bâtir, tous ensemble, des solutions alternatives, nous permettant de vivre pleinement ces moments précieux de notre calendrier spirituel, dans l’espérance et la joie”, ajoute-t-il.

Author: John Smith

Share This Post On