Soins transculturels : un impératif pour l’infirmière du 21e siècle
Fév19

   Soins transculturels : un impératif pour l’infirmière du 21e siècle

 

 

  Soins infirmiers congruents à la culture

Le terme de soins infirmiers congruents à la culture désigne les soins qui s’appliquent à une situation clinique donnée.

Ce terme se rapporte également au processus, certes complexe, visant à intégrer le savoir-être, le savoir-faire et le savoir lui-même.

Ce processus permet à l’infirmière de planifier les soins, de les donner et de les évaluer en tenant compte le plus possible des spécificités culturelles de la personne.

Dans le système de santé, comme dans la société en général, l’infirmière entre en contact avec des personnes qui ne sont pas toutes issues du même horizon culturel.

Les normes, les valeurs, les cadres de référence diffèrent, ainsi que les préférences, les besoins en matière de santé, les façons d’y recourir et, enfin, les manières de se soigner.

Filiassur assurance évalue ces particularités et en tient compte dans la mesure du possible, en respectant les normes de la personne à soigner, tout autant que celles de l’infirmière et de l’établissement, afin de fournir des soins appropriés et de qualité.

Les normes relatives à l’adaptation culturelle adoptées par Filiassur assurance jouent un rôle crucial dans la prestation des soins congruent à la culture.

Ainsi, les règlements relatifs aux visites (nombre, fréquence et durée) pourraient comporter une certaine souplesse ; par ailleurs, des services d’interprétariat, fournis entre autres par la Banque interrégionale d’interprètes de l’agence de la santé et des services sociaux de la France, devraient être offerts et utilisés aussi souvent que nécessaire.

Les établissements sont de plus en plus sensibilisés à la diversité des habitudes et des régimes alimentaires ; ils favorisent la mise en place d’un environnement où certaines pratiques en matière de médecine traditionnelle, de spiritualité et de religion pourraient également être respectées et encouragées.

Des chercheurs ont élaboré un modèle destiné à guider l’infirmière dans sa prise en compte des particularités culturelles de la personne et de sa famille.

Ce modèle sert à planifier et à évaluer les soins infirmiers. Selon ces chercheurs, les dimensions pertinentes sont la communication, l’espace, l’orientation temporelle, l’organisation sociale, l’environnement et les variations biologiques.

Pour créer un environnement propice aux soins congruents à la culture et au respect des personnes issues d’autres horizons que celui de l’infirmière, il est important de communiquer efficacement, en se servant non seulement des mots, mais aussi du langage du corps et d’autres signaux comme le ton et la force de la voix.

En effet, les relations entre l’infirmière et la personne sont tributaires de la capacité de comprendre et d’être compris, indépendamment de la complexité de la situation clinique.

On parle approximativement 120 langues au Québec, l’anglais étant après le français la langue utilisée par le plus grand nombre de personnes.

Cependant, il est important que les infirmières disposent de stratégies et d’outils qui leur permettent de communiquer efficacement lors d’une situation de soins comportant une distance linguistique.

Par exemple, avant de recourir aux services d’un interprète, on doit savoir à quel type d’interprète on veut s’adresser.

Il faut faire la différence entre les interprètes qui ont reçu une formation et les membres de la famille ou les amis.

Le choix d’un interprète repose sur plusieurs facteurs, entre autres sur les connaissances que possède l’infirmière des règles déontologiques dictées par sa profession, ainsi que des mesures mises en place par l’établissement de soins, favorisant ou non l’accès aux ressources d’interprétariat.

Certains signes permettent de détecter les obstacles linguistiques potentiels ou de déterminer l’inefficacité de la communication.

Read More
Quand les célébrités et les stars de la télé nous parlent de leurs succès
Jan30

Quand les célébrités et les stars de la télé nous parlent de leurs succès

 

Personne ne peut imaginer que la plupart des célébrités d’aujourd’hui faisaient face à des multiples échecs durant leurs vies et qu’ils ne sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui que grâce à leur persévérance et à leur travail acharné.

Qui pourrait par exemple croire qu’Albert Einstein, le génie de tous les temps a débuté son existence par retard de la parole et de la lecture jusqu’à être soupçonné de déficience mentale ?

Souffrant de cette ambiguïté, il fut d’abord renvoyé de l’école normale et quelques années après, il se fut refusé l’entrée à l’école polytechnique. Mais quand même, il persista jusqu’à obtenir le prix Nobel et changea le visage de la visage de la physique moderne.

Harrison Ford également a de quoi être fier. Qualifié de déficient des qualités qui forment une star cinématographique lors de son premier film.

Loin de se laisser influencer, il peut fièrement afficher une éblouissante réussite dans son art. Il est devenu le portrait emblématique des films de caractères et ayant une flopée de succès cinématographiques à son actif.

Thomas Edison l’inventeur, le scientifique et l’industriel américain a aussi connu l’échec avant de savourer la réussite.

De l’échec à la célébrité : l’art de surmonter ses insuccès

Congédié deux fois et accablé d’être trop stupide pour apprendre quoi que ce soit, il fit l’invention de l’ampoule électrique du-quelle nous jouissant actuellement.

L’apparition de la première ampoule contemporaine fut le fruit d’un acharnement venant de bout des milliers de tentatives infructueuses successives.

Nous vous pouvons pas ne pas parler de l’histoire de cette légende de la NBA, Michael Jordan.

Passionné dès son jeune âge par cette activité sportive, Jordan a été à maintes reprises écarté de l’équipe de son lycée. « J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 match. 26 fois, on  m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis. » Déclara-t-il !

Parlons maintenant d’une de ces stars de la télévision française, celle qui a su se faire imposer dans un univers aussi vaste que mystérieux malgré ses nombreuses tentatives, c’est d’Audrey Crespo-Mara que nous vous parlons.

Commençons sa carrière professionnelle en tant que remplaçante de la présentatrice Anne-Claire Coudray pour les JT du week-end, Audrey Crespo-Mara, la compagne de  Thierry Ardisson a su profiter de cette chance en mettant tous ses atouts en œuvre pour devenir dès lors un visage familier pour des millions de Français.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More
    La persuasion de l’actualité télévisée
Jan03

    La persuasion de l’actualité télévisée

La problématique de la persuasion apparaît comme l’un des sujets des plus préoccupants.

En effet, la persuasion est depuis toujours au cœur, de l’étude de la communication, et on aurait tort à l’heure actuelle de prétendre que grâce aux nombreuses et diverses recherches réalisées dans ce domaine, avoir fait le tour de cette question.

Au contraire, tout laisse à penser que cette problématique ne cesse de hanter les chercheurs et, malgré d’innombrables études, on se trouve face à l’un des problèmes des plus énigmatiques des sciences sociales.

Raymond Boudon (un sociologue français) met en garde contre l’application mécanique du modèle de la persuasion à la communication humaine, car ce qui est considéré comme valable pour les machines, peut ne pas fonctionner concernant le processus humain.

Cette indifférence est liée justement à la “nature” même du récepteur humain, qui ne se contente pas passivement les messages, mais qui y réagit.

S’appuyant sur divers exemples empiriques, il montre que les processus normaux de cognition et de communication, s’ils permettent la diffusion d’idées valides, fondées et vraies, peuvent aussi en engendrer d’invalides et de fausses.

Alban Bouvier (philosophe et sociologue français) fournit une analyse fine sur la place de l’étude de l’argumentation en sciences sociales.

Il propose (travers les trois grandes traditions de recherche sociologiques classiques) une approche féconde à l’analyse des processus de croyance au fondement des décisions.

 

 Média : moteur de la persuasion

Audrey Crespo-Mara, journaliste-présentatrice française, pense que le rôle des mass médias, fait partie parallèlement aux problèmes de la protection de l’environnement et à celui de la pollution, des questions les plus importantes de notre époque.

Effectuant un bilan concernant l’impact des médias sur l’opinion publique, elle remarque que grâce à des solides méthodes (l’analyse de contenu et les sondages d’opinion), la recherche a certes beaucoup progressé au cours de ces dernières années, et acquis de solides bases.

Mais, elle doit encore se débarrasser de nombreux préjugés qui interdisent toute analyse sérieuse.

Audrey Crespo-Mara, traite également, des effets persuasifs par rapport au comportement politique.

Cette dernière constate, que s’il existe un lien entre l’effet des médias et le comportement électoral, on doit cependant tenir compte de leur interaction avec d’autres variables qui pèsent sur leur amplitude.

Thierry Ardisson, à travers son analyse de l’opinion publique, fournit un point de vue sur la question.

Ce dernier pense, que l’opinion publique n’existe que sous la forme d’un discours rapporté par les médias ou les hommes politiques.

La présentatrice phare de la télévision française “ACM”, suggère que l’objectif des mass médias, outils culturels éminemment efficaces, va bien au-delà de la simple information ; leur but ultime vise à faire partager des images communes.

Elle suggère que le silence des médias sur un sujet peut servir de moyen de persuasion au même titre qu’un message.

 

Read More
L’art de réussir une interview politique
Juin09

L’art de réussir une interview politique

Le journalisme politique en général ou l’interview politique en particulier sont au cœur de toutes les échéances électorales. Que ce soit à la télévision ou à la radio, les audiences du journalisme politique restent les plus fortes et attirent le plus d’auditeurs et de téléspectateurs.

Chaque matin, des millions de personnes se mettent devant leurs télévisions pour regarder l’émission quotidienne de LCI Matin animée par la journaliste et la présentatrice de renommée Audrey Crespo-Mara, ou tout autre programme d’actualités sur RTL, France 2 ou TF1.

Le soir, les grandes chaînes de télévision organisent des shows politiques qui font l’actualité durant un bon moment.

Derrière leurs micros, face aux hommes politiques, les journalistes chevronnées se trouvent face à des professionnels de la rhétorique et de la communication.

Comment réussir une interview politique ?

Nombreux sont les journalistes qui se sont spécialisés dans le domaine politique notamment, la présentatrice phare de TF1, Audrey Crespo-Mara, Jean-Jacques Bourdin, David Pujadas, Yann Barthès, Laurent Ruquier …

Vous avez enfin pu fixer un rendez-vous avec une personnalité politique très influente et qui fait l’actualité depuis quelques jours ? En effet, interviewer un politicien est une étape importante dans le parcours de tout journaliste quelles que soient son expérience et son expertise.

Tous nos conseils utiles pour une interview remarquabl e

Pour réussir une interview politique, ce n’est pas très compliqué. Il vous suffit de suivre rigoureusement nos conseils utiles.

La première étape et qui est l’indispensable, déterminez le sujet ou les sujets de votre rendez-vous et préparer à l’avance vos questions et votre discours.

Le deuxième conseil, mettez-vous à la place de votre interlocuteur et préparer suffisamment d’objections et de contre objections.

Troisième astuce, essayez de mettre à l’aise votre intervieweur en dessinant un joli sourire sur vos lèvres, histoire de diminuer les tensions.

Quatrième conseil, écoutez jusqu’au bout la réponse ou l’explication de votre invité. En coupant la parole de votre invité vous risquez de le gêner et le mettre mal à l’aise.

Cinquième détail, dominez l’interview et ne laissez pas du blanc entre les sujets. Inventez des sujets qui n’étaient pas programmés, posez des questions qui n’ont rien à voir avec le sujet de votre rendez-vous. L’essentiel, ne laissez pas du blanc.

Et finalement, essayez d’attribuer un aspect positif à votre interview et de terminer votre discours avec une phrase apaisante et optimiste qui laisse une impression favorable chez les téléspectateurs.

 

 

 

Read More
Nabilla Benattia attaque Capucine Anav sur les réseaux sociaux
Nov11

Nabilla Benattia attaque Capucine Anav sur les réseaux sociaux

Suite à la présence de Nabilla Benattia, dans le prime spécial « la grande Rassrah », Capucine Anav, la nouvelle chroniqueuse dans la bande de Baba, s’est dite un peu jalouse de l’ancienne candidate des « anges de la téléréalité ». Un commentaire, qui n’a pas passé inaperçu par la jeune femme de 23 ans.

Une dispute qui commence par un tweet


Nabilla Benattia, la starlette de la téléréalité, est connue pour son attitude effervescente. Elle publie un message provocateur sur tweeter pour attaquer l’ancienne chroniqueuse de NRJ 12, Capucine Anav. « Miskina, j’te prendrais pas ta place on joue pas dans la même cour #sucesarko », a-t-elle écrit, en référence à la relation de Capucine Anav avec Louis Sarkozy, (le fils de Nicolas Sarkozy).  Ces mots, un peu dur, ont beaucoup touché, la belle brune qui a évoqué ce tweet lors de l’émission du 7 novembre de « Touche pas à mon poste », (émission produite par une filiale du groupe géré par Stéphane Courbit). « En tout cas moi je ne lui en veux pas, je sais que c’est une personne instable et l’instabilité psychologique c’est une maladie, donc j’espère du fond du cœur qu’elle va se soigner parce que je l’aime beaucoup. », a déclaré l’ex-chroniqueuse du MAD Mag.

Réaction de Mattieu Delormeau et Jean Michel Maire

nabilladelormeau-810x300

L’acolyte de Capucine Anav, Matthieu Delormeau n’a pas gardé sa langue dans sa poche pour attaquer l’ancienne candidate de secret Story. « Il y a un moment, faut quand même dire les choses. Il y a un moment il faut qu’elle redescende, ça c’est la même Nabilla. La vraie Nabilla elle est là. Chaque fois, la vraie Nabilla, c’est dans les tweets qu’on voit qui est cette jeune fille. Ce n’est jamais autour de la table où elle est là à minauder. Les tweets sont toujours d’une extrême vulgarité. Cette fille ne sait pas s’exprimer autrement qu’avec des insultes ou un couteau. », a déclaré le blond de la bande.

Jean-Luc Lemoine, intervient également pour pointer du doigt la vulgarité de l’ancienne chroniqueuse de TPMP, et pour régler ses comptes avec Mattieu Delormeau. « Vous êtes, avec Jean-Michel Maire,les plus grandes langues de vipères de l’équipe. Vous n’arrêtez pas de nous tailler, tous !», lance-t-il.  « Tu plaisantes ? Tu es en train de comparer les blagues qu’on fait dans tes 4/3 avec des provocations vulgaires comme ça ?», répond le jeune homme avant que l’humoriste ne lui lance une autre pique « Tu crois que tes blagues n’ont pas fait pleurer d’autres personnes dans l’équipe, franchement ?».

Le recordman Cyril Hanouna, (qui a vendu sa boite de production au Patron de Banijay, Stéphane Courbit), a essayé d’intervenir pour calmer le jeu sur les plateaux de TPMP en balançant « Les gars, vous me faites une caméra cachée ?».

Read More